Association du diabèteLe diabète

Le diabète est un mal qui, bien canalisé, permet de vivre agréablement. Le patient doit être entouré par des personnes de bon conseil. Partagez avec nous quelques instants de vécu…

Glycémie

Les différentes formes de diabètes

Le diabète est une maladie chronique (qui va accompagner la personne toute sa vie). Elle se caractérise par une augmentation du taux de sucre dans le sang (glycémie) qui résulte soit :

  • D’un manque d’insuline (hormone produite par le pancréas)
  • D’un mauvais fonctionnement de l’insuline : elle est encore produite mais ne fonctionne pas bien
  • Ou des deux

Pour bien comprendre ce qui se passe, imaginez une boite (nos cellules) avec une serrure et une clé (l’insuline) Si je n’ai plus de clés, la boite ne s’ouvre pas et on ne sait rien mettre dedans (en l’occurrence ici le sucre qui reste donc dans le sang)

Si j’ai des clés (l’insuline), mais que la serrure est rouillée, la boite s’ouvre mal et le sucre ne sait pas entrer dans la boite non plus.

C’est donc un peu la même chose et pourtant, il s’agit de deux choses différentes :

Dans le diabète de type 1 :

Maladie auto-immune, les clés (ou l’insuline) n’existent plus car suite à un dérèglement, les cellules du pancréas qui les produisent ont été détruites.
Le taux de sucre monte très vite et très haut dans le sang et conduit souvent à une visite chez le médecin qui, par une prise de sang, en posera le diagnostic.Le traitement doit donc ici ramener des clés (de l’insuline).

A ce jour, l’insuline ne peut être avalée et doit être injectée 3 à 4 fois par jour.

Dans le diabète de type 2 :

L’insuline (les clés) est là (du moins au début du diabète) mais ne fonctionne pas bien ; pour améliorer cela, on va « huiler » le mécanisme en demandant aux personnes :

  • De perdre du poids s’il y a un excès de poids (on vise souvent une perte de 5 à 10%)
  • De bouger : pratiquer une activité physique régulière qui tend vers 150 minutes par semaine débloque le mécanisme
  • Manger équilibré en contrôlant les graisses (pour le poids) et les sucres (pour éviter une surcharge de travail aux clés, serrures et portes de nos cellules)
  • Prendre des médicaments (il en existe de très nombreux qui agissent différemment).

Les diabètes dits “secondaires” ;

si on enlève une partie du pancréas, dont la partie qui fabrique l’insuline (les clés), le diabète apparait si on prend des médicaments qui bloquent le mécanisme (comme la cortisone) le diabète apparait.

Le diabète de grossesse :

Il apparait pendant la grossesse, chez certaines femmes prédisposées au diabète. En effet, les hormones produites pendant la grossesse empêchent chez ces femmes le travail de l’insuline (les clés) : le taux de sucre s’élève et peut venir perturber le développement du bébé si on n’équilibre pas cela par une alimentation fractionnée et moins riche en sucres et parfois l’ajout d’insuline non néfaste pour le bébé.

On vient de vous découvrir un diabète ?

Pas de panique, dans nos pays européens, le diabète se traite assez facilement à condition que :

  • vous en compreniez l’enjeu pour votre santé. Vos professionnels de santé, médecins, infirmières, diététiciens (nes) sont là pour vous aider.
  • que vous mettiez en place un suivi régulier avec des prises de sang pour suivre l’équilibre de votre diabète.
  • que vous mettiez en place une activité physique régulière adaptée et une alimentation équilibrée.

Conseils de l’infirmière :

Manger équilibré

Bien prendre son traitement

Mettre en place un suivi régulier

Pour que votre traitement soit efficace, confortable et vous permette d’éviter les complications du diabète.

Texte de Collard Vinciane, infirmière éducatrice en Maison du diabète

Comment savoir si je suis diabétique ?

Une simple prise de sang à jeun chez le médecin traitant, avec une mesure de la glycémie (taux de sucre dans le sang) ou un dosage HbA1c (moyenne du sucre dans le sang sur les 3 derniers mois) permettra de définir si vous êtes diabétique ou prédiabétique.

Diabète

Diagnostic

Taux de sucre dans le sang à jeun supérieur ou égal à 126mg/dl contrôlé 2x.
ou
Non à jeun supérieur ou égal à 200 mg/dl et symptômes
ou
HbA1c (prise de sang) supérieur ou égal à 6,5 %

Pré diabète

Diagnostic

Glycémie (taux de sucre dans le sang) à jeun entre 100 et 125 mg/dl
ou
HBA1c (prise de sang) entre 5.7 et 6.4 %.

Le diabète étant une maladie silencieuse, sans grand symptôme, cette prise de sang est à faire chaque année si vous avez l’un ou l’autre facteur de risque suivant :

Facteurs de risque

Diagnostic

  • Hérédité (parent au premier degré qui a du diabète)
  • Age : plus de 40 ans
  • Surpoids et surtout graisse abdominale
  • Sédentarité
  • Femme : avoir eu un bébé de plus de 4kg ou un diabète de grossesse
  • Si présence d’hypertension artérielle et/ou d’hypercholestérolémie
  • Tabac
  • Prise de cortisone

Gestion de votre diabète

Il convient tout d’abord d’adapter son alimentation.

En classe, l’enseignant ou l’éducateur, s’il a connaissance d’un élève diabétique, veillera à prévenir le service restauration de l’école. L’attention sera attirée sur l’importance qu’il y a pour l’enfant de faire du sport.

Si l’élève ressent un malaise, une première réaction sera le prélèvement, au doigt, d’un peu de sang, avec la tigette appropriée. Dans l’urgence, un élément sucré lui sera éventuellement proposé : coca, sucre, biscuit…

L’enseignant veillera à le signaler aux parents qui consulteront un diabétologue aux fins de s’assurer qu’il s’agit, le cas échéant, de signes d’hypoglycémie ou d’hyperglycémie.

Au niveau familial, dans toute la mesure du possible, il convient de s’assurer si les invités souffrent de diabète, et composer les menus en fonction de la situation.

Lors de voyages en avion, la personne diabétique qui doit s’injecter de l’insuline peut emporter son matériel sur soi et l’utiliser après conseil du médecin traitant ou du diabétologue.

Autant de conseils pratiques que nous pourrons, avec vous, prodiguer dans notre entourage.

Vous n’êtes pas seul. Le vécu des situations en commun sera le meilleur gage d’une vie sereine.

Vous pouvez calculer votre risque de devenir diabétique en répondant à quelques questions.
Si on vient de vous découvrir un diabète ou pré diabète, pas de panique; des professionnels sont là pour vous aider (médecins, infirmières, diététiciennes.) ainsi que notre association pour vous soutenir.

Vous avez une question sur le diabète ? Nous pouvons y répondre !

Contactez-nous !