Association du diabèteGestion de votre diabète

Il convient tout d'abord d'adapter son alimentation.

En classe, l’enseignant ou l’éducateur, s’il a connaissance d’un élève diabétique, veillera à prévenir le service restauration de l’école. L’attention sera attirée sur l’importance qu’il y a pour l’enfant de faire du sport.
Si l’élève ressent un malaise, une première réaction sera le prélèvement, au doigt, d’un peu de sang, avec la tigette appropriée. Dans l’urgence, un élément sucré lui sera éventuellement proposé : coca, sucre, biscuit…
L’enseignant veillera à le signaler aux parents qui consulteront un diabétologue aux fins de s’assurer qu’il s’agit, le cas échéant, de signes d’hypoglycémie ou d’hyperglycémie.
Au niveau familial, dans toute la mesure du possible, il convient de s’assurer si les invités souffrent de diabète, et composer les menus en fonction de la situation.
Lors de voyages en avion, la personne diabétique qui doit s’injecter de l’insuline peut emporter son matériel sur soi et l’utiliser après conseil du médecin traitant ou du diabétologue.
Autant de conseils pratiques que nous pourrons, avec vous, prodiguer dans notre entourage.
Vous n’êtes pas seul. Le vécu des situations en commun sera le meilleur gage d’une vie sereine.
Vous pouvez calculer votre risque de devenir diabétique en répondant à quelques questions.
Si on vient de vous découvrir un diabète ou pré diabète, pas de panique; des professionnels sont là pour vous aider (médecins, infirmières, diététiciennes.) ainsi que notre association pour vous soutenir.